#10-Le web dégomme les clichés féministes

15 novembre 2011
Par

Revue de web féministe

Un petit aperçu non exhaustif des féminismes sur le web francophone, en forme de dégommage de clichés.

Les féministes sont des mal baisées

Si vous en êtes encore à ce genre d’idées reçues, allez donc faire un tour sur Sexactu, éminent blog tenu par la truculente Maïa Mazaurette, où l’actualité du sexe se conjugue à des réflexions féministes souvent drôles et stimulantes. Le site Zone zéro gêne, tenu par la journaliste Gaëlle-Marie Zimmermann, se consacre avec le même humour à la sexualité de toutes et tous ; c’est aussi une mine d’infos. Voir aussi le blog d’Agnès Giard, Les 400 culs : ici encore on parle féminisme tout en baisant, ou presque. Saluons enfin la naissance récente de Sexpress, tenu par Camille, épicène ex-plume de Rue69 (aujourd’hui tenu par Renée Greusard) : questions de genre et de sexualité au menu.

Les féministes sont sectaires

Il n’y a pas moins sectaire que Les Nouvelles news, site d’info généraliste qui a pour ambition de remédier à la sous-représentation des femmes dans les médias ; le magazine est en train de devenir payant sur abonnement : soutenons-les ! Le site Egalité arbore un slogan semblable: « Les hommes et les femmes font l’info » ; toutefois il se consacre davantage à la dimension sexuée de la société. Les blogueuses Agnès Maillard (Monolecte) , Céleste et Cycee se revendiquent féministes, mais abordent bien d’autres sujets passionnants. Les féministes ne sont donc pas sectaires, la preuve, elles sont partout ! on en trouve chez les geeks comme Titiou Lecoq sur Girls and Geeks.

Les féministes n’ont pas le sens de l’humour

Et si, elles se déguisent, même ! Le groupe La Barbe fait de l’ironie une arme : ses membres s’invitent, affublées de barbes postiches, « partout où les hommes se croient en terrain conquis » (médias, associations, réunions, colloques… à forte concentration de testostérone), pour les féliciter chaleureusement de ne pas avoir invité de femmes à discourir parmi eux. Chez Entrailles, on réfléchit, on débat, et on se marre en lisant des analyses hilarantes sur « Lafâme » moderne et libérée. Sur Périphéries, un site passionnant qui ne s’intéresse pas seulement au féminisme, Mona Chollet expose de stimulantes réflexions avec un humour souvent cinglant.

Le féminisme, c’est la pensée unique

Vous voulez du débat ? Vous voulez de la polémique ? Vous êtes au bon endroit ! Le féminisme est multiforme aussi sur internet. De Sandrine Goldschmitt (contre la légalisation de la prostitution) au STRASS (Syndicats du travail sexuel, pour la légalisation de la prostitution), en passant par Osez le féminisme ! (qui a beaucoup attiré l’attention des médias récemment), Clémentine Autain (membre du Front de gauche) Christine Delphy (spécialiste des questions de genre) et bien d’autres, les différentes tendances qui agitent le féminisme semblent plutôt bien représentées sur le web.

Le féminisme est une idéologie ringarde et dépassée

Tous les jours, ces différents sites vous donneront de nouvelles raisons d’être féministe (et de ne plus dire « je ne suis pas féministe, mais… ») : Vie de meuf, émanation d’Osez le féminisme, qui répertorie des anecdotes sexistes au quotidien ; le blog d’Olympe, qui, entre autres, analyse les mécanismes du plafond de verre dans le monde du travail (elle vient d’ailleurs d’écrire un livre sur le sujet), et décerne régulièrement un « épididyme d’or » aux personnalités, institutions ou médias sexistes. Les blogs Mauvais genres et Les Martiennes débusquent et analyse le sexisme, tandis que Fée myrtille montre qu’on peut être féministe et écolo.

Le féminisme est une théorie sans aucun fondement scientifique

Grâce à Sexisme et science, qui a pour ambition de combattre le sexisme par la science, vous pourrez oublier cette idée reçue. Sur le blog Crêpe Georgette, entre autres sujets, Valérie s’attache à démonter les arguments scientifiques bidon des antiféministes primaires. Sur le blog Genre ? Genre !, on diffuse et explique les gender studies. Les sites Sisyphe, Culture visuelle, le site de la revue Clio, de la revue Genre, sexualités et sociétés et de la revue Genre et histoire donneront du grain à moudre à celles et ceux qui ont envie d’informations et d’analyses poussées.

Les féministes sont des femmes

Il y a aussi (heureusement !) des hommes féministes : ainsi l’association Mercredi c’est papa milite pour repenser le travail afin de combattre les inégalités homme-femme notamment en ce qui concerne l’éducation des enfants ; elle compte beaucoup d’hommes. Un certain nombre d’hommes également chez Mix-cité. Beaucoup des sites cités précédemment sont animés par des hommes et des femmes ; mais il est vrai qu’on voit peu de sites internet féministes masculins… pour l’instant !

Les féministes n’aiment pas les hommes.

Les Fauteuses de trouble leur donnent la parole et écoutent ce qu’ils ont à dire. Elles aiment autant les hommes en jupes et ceux qui montrent leurs fesses, les hommes en congé parental et ceux qui aiment les poils.

Autres

Beaucoup ont été oubliés dans ce qui précède. On pouvait aussi citer le blog Poupées en pantalon, support d’un journal papier ; Anais Misfits, blogueuse « anti-miso-boulot-dodo » ; Les Diablogues du vagin, animé par deux journalistes ; Je suis féministe, blog québécois ; Daria Marx, qui aborde bien d’autres sujets que le féminisme.

Il en manque certainement plein… à vos commentaires pour enrichir cette revue de web !

Mis à jour le 18 novembre 2011 : suppression de la mention « proche du PS » à propos d’Osez le féminisme ! à la demande de Thalia Breton, porte-parole de l’association.

Tags: , , ,

10 Responses to #10-Le web dégomme les clichés féministes

  1. 15 janvier 2012 at 11 h 52 min

    bonjour les filles,
    grâce à la barbe, je découvre votre site..super!!
    je vous signale la parution demon livre « l’homme féministe, un mâle à part? », éditions les points sur les I, préface clémentine autain, postface, patric jean. Ce sont des portraits texte/photo de 25 hommes féministes…eh oui, y en a(mais pas assez bien sûr) je vous signale aussi mon polar féministe déjanté « t’es Gonflée », même éditeur! merci de faire circuler l’info et encore mieux de lire les livres,
    bien solidairement, Emmanuelle
    Emmanuelle

  2. hélo
    19 décembre 2011 at 17 h 20 min

    Merci !!

  3. Elue Opposition
    30 novembre 2011 at 15 h 54 min

    Bonjour,

    Et merci pour cette revue de blog ! Toutes ces infos qui permettent de ME comprendre, ME corriger et, surtout, de ME déculpabiliser…

    Réflexion personnelle mais… l’est-elle vraiment?

    A savoir qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire, qu’il n’est pas toujours facile de trouver les arguments pour se défendre… tant contre les hommes que contre les femmes qui veulent vous enfermer dans des carcans ( au propre comme au figuré)

  4. 17 novembre 2011 at 10 h 43 min

    Excellente revue de web ! Nous nous permettons d’ajouter notre blog à cette liste :
    http://france.ihollaback.org/
    Nous faisons partie du mouvement international Hollaback qui combat le harcèlement des femmes et LGBTI dans les espaces publics et qui peuvent à laisser leurs témoignages sur le blog.

    Solidairement, merci !

  5. 15 novembre 2011 at 19 h 54 min

    Merci pour le lien :)
    Et aussi… merci pour tous ces blogs/sites à découvrir

  6. Osez
    15 novembre 2011 at 19 h 49 min

    Très bonne revue web mais je ne peux m’empêcher de tiquer sur le « Osez le féminisme (proche du PS, qui a beaucoup attiré l’attention des médias récemment) ». Je ne vois pas vraiment l’intérêt de colporter cette rumeur. En tant que membre d’OLF, je suis fatiguée de lire ça partout, et je vous invite à assister à une réunion d’OLF pour vous faire votre avis. L’asso est indépendante et rien dans le fonctionnement ne peut laisser croire à un quelconque rapprochement avec le PS, nous y veillons scrupuleusement. Les militant-e-s peuvent bien sûr être affilié-e-s à divers partis mais cela reste dans le domaine privé et n’a pas de rapport avec l’asso. Voilà, juste pour info. Merci en tout cas pour cette liste de sites que je m’empresse d’aller voir. Bonne continuation !

    • Elenore Song
      18 novembre 2011 at 19 h 46 min

      Merci pour cette information et pour les compliments sur notre magazine.
      Si j’ai écrit « proche du PS », c’est parce qu’il me semble qu’il est révélateur qu’une salariée du PS comme Caroline de Haas ait pu être élue porte-parole (et le rester jusqu’à très récemment) : on considérait ainsi que sa position de membre éminente du PS n’entrait pas en contradiction avec son rôle de représentation de l’association entière. De plus, la participation de l’association à l’université d’été du PS m’avait laissé penser qu’une proximité existait toujours entre les deux groupes.
      Pour le reste, j’admets que je ne me suis sans doute pas suffisamment renseignée sur votre association et son fonctionnement : mea culpa ! La mention « proche du PS » a donc été supprimée de l’article, à la suite d’un email de Thalia Breton qui allait dans votre sens.

  7. 15 novembre 2011 at 15 h 24 min

    Eh oui, vous avec oublié notre blog :
    Re-Belles (re-belles.over-blog.com).
    Nous l’avons ouvert en 2008 pour préparer et fêter les « 40 ans du mouvement de libération des femmes ».
    Ça nous ferait plaisir si, l’ayant visité, vous aviez en vie de le mentionner dans votre inventaire.
    Merci en tout cas pour la compil.
    Féministement vôtre.
    Cathy.

  8. 15 novembre 2011 at 14 h 07 min

    très bon article !
    je suis d’accord sur presque tout
    juste que pour avoir été victime de troll, sur le blog de crêpe georgette notamment, je remarque que certaines féministes que j’oserai qualifier d’extrémistes ont

    -pas le sens de l’humour c’est certain
    -un certain degré de haine envers le genre masculin

    Eric, un machiste ordinaire…
    (en fait non, je ne suis ni machiste ni misogyne mais bon)

Répondre à emmanuelle barbaras Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Fauteuses sur Hellocoton