#5 Pourquoi je ne porte plus que des jupes

15 mars 2011
Par

(en fait, des robes mais c’est du pareil au même…)

Aujourd’hui, je ne porte plus de pantalons. Parfaitement. Ça m’a pris comme ça. Il y a quelques mois. Enfin, comme ça… en réalité, ça faisait un moment que ça couvait. Des années en effet que l’achat d’un pantalon (noir, invariablement) était devenu une tâche compliquée, désagréable et qui pouvait prendre jusqu’à plusieurs semaines. Il faut dire qu’avec mon (tout) petit gabarit, une taille 34, une certaine cambrure mais des formes certaines, ce n’était franchement pas évident… Mais il y avait plus que ça, plus qu’une simple raison pratique un goût manifeste pour les robes, redécouvert en quelque sorte avec les années…

Il faut dire que des jupes et des robes, j’en porte depuis que je suis toute petite : le col claudine, les manches à ballon, la jupe à volants qui tourne… tout y est passé. Même ado, alors très complexée, en particulier par mes jambes, il m’arrivait quelquefois de porter une jupe pour aller au collège. Mais, au lycée et à la fac, j’ai fini par ne porter que des pantalons, surtout parce que je trouvais ça plus chaud, plus pratique, plus seyant, plus confortable (ce qui s’est par ailleurs avéré faux) mais aussi pour faire comme tout le monde… En entrant dans la vie active, j’ai commencé à me racheter quelques jupes, notamment parce que je souhaitais m’affirmer, paraître plus « femme » dans un milieu où j’étais considérée comme une petite « jeunette » et je voulais, il est vrai, me vieillir, paraître bien plus âgée et plus crédible. Je continuais cependant à porter principalement des pantalons. Noirs donc. Et puis… et puis j’ai trouvé une marque qui proposait des robes sympas dans ma taille (la marque avec deux « k »). J’en ai acheté une, puis deux, puis trois… et je me suis surprise à aller plus facilement dans le rayon des robes et des jupes que dans celui des pantalons. Toutefois, de là à ne plus porter que ça, il y avait un pas…

… que j’ai franchi allègrement à l’automne dernier. Après avoir passé l’été en robe (le short, très peu pour moi !), j’ai eu du mal à me remettre en pantalon et je me suis demandée combien de temps je pouvais tenir avec mes quelques robes, un peu comme un défi et finalement… les jours se succédaient sans que je ne ré-emprisonne mes jambes dans des pantalons. C’est donc tout naturellement que j’ai décrété un jour très officiellement que j’arrêtais d’en porter. Vous auriez dû voir la tête des personnes à qui j’en ai parlé !
Arrêter le tabac, oui, ça c’est respectable, mais arrêter les pantalons, quelle drôle d’idée ! J’ai entendu tout un tas d’arguments qui ressemblent fort à des idées reçues :

  • « C’est moins pratique qu’un pantalon » : faux ! Évidemment, si vous adoptez une jupe courte ultra moulante qui vous force à vous tortiller sur votre siège dans le tram pour éviter que le type d’en face vous reluque durant tout le trajet, difficile de nier cette affirmation, mais dans les autres cas, la robe peut s’avérer bien plus facile à porter, en particulier avec des collants opaques : inutile de vérifier que votre pantalon ne laisse pas entrevoir votre lingerie quand vous êtes assise.
  • « C’est moins confortable » : encore faux ! La robe (car pour la jupe, c’est un peu différent) évite le plus souvent de se sentir serrée dans ses vêtements. Et ça permet de conserver une certaine classe que le fait de déboutonner son pantalon ôte irrémédiablement, vous en conviendrez…
  • « On a trop froid en robe l’hiver » : pas du tout ! Et les Fauteuses, dont certaines vivent dans des contrées glaciales, sont bien placées pour le confirmer. Il est très facile de glisser un sous-pull sous sa robe sans manches. Quant aux jambes, il suffit de doubler les collants, une astuce toute simple consistant à enfiler une paire de collants en laine bien chaude sous une paire en lycra : chaleur et esthétique garanties. Essayez, vous serez surprises !
  • « Il faut avoir de belles jambes pour les montrer » : encore une erreur, croyez-moi sur parole ! Il suffit simplement de trouver la coupe et la longueur de jupe ainsi que le type de collants ou de bas adéquats à sa morphologie (opaques, mats, à motifs…), sans oublier de porter un petit talon pour affiner ses jambes, au besoin.

Toutes ces idées reçues s’avérant fausses, je n’ai aucun mal à porter des robes au quotidien, y compris par – 6 °C. J’y trouve même d’autres avantages. Ainsi, quand on a des rondeurs disgracieuses, la robe ou la jupe s’abstient de les souligner comme le ferait inévitablement – et cruellement – un pantalon et c’est fort appréciable! Enfin, je trouve qu’il y a un plaisir particulier, difficile à expliquer, à porter des robes ou des jupes, dont je trouve qu’elles sont définitivement plus belles et féminines qu’un pantalon. Ce plaisir est d’autant plus grand depuis que je sais que toutes les femmes n’ont pas forcément la chance de pouvoir en porter librement, sans se faire insulter et mal juger. J’ai toujours vécu dans des endroits où le fait de découvrir mes jambes ne posait aucun problème particulier. Là où je vis actuellement, et où nombre de femmes portent des jupes, personne ne semble y prendre garde et rares sont les regards qui semblent porter sur mes jambes (mais après tout, si j’avais été en pantalon, ne se seraient-ils pas plutôt portés sur mes fesses?). Je ne découvre qu’aujourd’hui, à l’aube de la trentaine, que cette indifférence qui me paraissait tout à fait normale, ne l’était pas nécessairement, y compris en France. Et même si, pour moi, porter une jupe ou une robe ne constitue pas un acte militant mais plutôt un choix esthétique, j’apprécie l’initiative « Toutes en jupes ! » à laquelle j’ai, évidemment, participé. Et, confidence pour confidence, j’ai trouvé que toutes ces filles en jupe, c’était tout de même plus joli et bien plus varié que la forêt de pantalons habituelle ! En effet, longues, courtes, unies, multicolores, en laine, en soie, en coton, en jean, les jupes et les robes offrent un choix extraordinaire qui donne à chacune la possibilité de vivre, comme elle le souhaite, sa féminité et faire s’exprimer sa personnalité. Alors, pourquoi s’en priver !

Pénélope

(qui, en bonne Fauteuse, confesse cependant porter un jean à l’occasion… mais chut)

Tags: , , ,

13 Responses to #5 Pourquoi je ne porte plus que des jupes

  1. Nadia
    24 octobre 2016 at 2 h 20 min

    J’adore votre article, il est très inspirant, j’aimerais savoir quelle est cette marque que vous citiez dans l’article et qui a deux « K »?

  2. Franchement
    15 juin 2016 at 12 h 04 min

    Voilà je vous le dit d’après ce que j’observe.

    Les filles en jupe au dessus du genoux, c’est moche et provoquant, c’est agressif et c’est source d’insultes et d’agressions sexuelles à répétitions . Et les femmes disent « oui mais ,c’est injuste »

    Les fille en robe au dessous du genoux: C’est beau ,un mouvement de la robe en plus ,c’est romantique et sociable ,et source de beaucoup de charmes et de respect de la part des garçons . Et étrangement cela calme tout le monde aux alentours. C’est magique.

    conclusion : jupe courte égale image de prostituée et insultes.
    robe égale image de princesse et respect assuré.

    choisie ton camps camarade.

  3. lisa
    27 mars 2016 at 18 h 15 min

    Ayant de plus en plus de mal à me sentir bien dans des jeans, j’envisage sérieusement le grand tri par le vide de mes pantalons. Pas à cause de mes rondeurs, mais justement de ma silhouette fluette. J’ai vraiment l’impression de ressembler à une ado quand je ne suis pas en jupe!
    Merci de ton article ça me conforte dans mon idée et dans ma tête je ne suis pas la folle ^^

  4. Melanke
    24 mars 2016 at 2 h 44 min

    Ayant toujours été complexée par mes rondeurs, je n’ai jamais osé mettre de jupe. Aujourd’hui, j’ai participée à un évenement ou une tenue correct était exigée. Pour l’occasion, on m’a offert une jupe. Je n’osais pas la mettre mais lorsqu’on m’offre un cadeau, je me sens obligée de le porter. Je l’ai donc mise avec un collant noir opaque. Étonnement, elle m’allait parfaitement. On aurait dit qu’elle avait été faite pour moi. En la portant j’avais une telle assurance, c’était bien la première fois que je me sentais aussi féminine et surtout bien dans ma peau. J’avais une impression de légèreté et mes rondeurs ne m’ont absolument pas complexee. J’avais comme une impressiô d’avoir un corps parfait – dans lequel je me sentais bien. Osez, autrement jamais vous ne le ferez.

  5. lapeire
    9 décembre 2012 at 13 h 27 min

    En ce moment, je porte Deux jupons et une jupe à volants, je suis un homme, mais je ne suis bien qu’en jupe ! et je m’assume ainsi de plus en plus souvent,c’est merveilleux !

  6. ambosi
    28 août 2012 at 16 h 38 min

    c’est clair un rendez-vous avec une femme en pantalon,sa n’a rien de captivant

  7. 16 avril 2012 at 14 h 52 min

    C’est un parfait petit pamphlet pro-jupe ! Et je suis bien d’accord !!!! Suis en train de m’y mettre petit à petit…
    Et il faut bien dire que tu as raison concernant les rondeurs : alors qu’un jean pardonnera rarement 500 g de trop, avec une petite robe, on ne les sent pas passer… et ils sont également camouflés !

  8. 21 janvier 2012 at 7 h 16 min

    Bonjour,je suis pour les jupes les robes.Je vais vous surprendre mesdames mais je suis un homme et j adopre m habiller en femme je possede une trentaine de jupes et une dizaine de robes que je porte avec des talons.Je suis une personne heteros sexuel je suis mariè et je le vie avec mon epouse ils nous arrivent meme de sortir entre fille.Ce sont des vetements qui vous embellisent pourquoi vous mettez des pantalons .Je prefere voir une femme avec une jupe au lieu d un pantalon et pour ce qui est des voyeurs ils voyent quoi vous etes toutes faites de memes donc je ne voie pas l interet de complexer une femme en la regardant.Vivent les jupons

    • lapeire
      9 décembre 2012 at 13 h 32 min

      Tu ne surprends pas … moi aussi j’ai des robes et des jupons que
      j’adore faire virvolter sur mes jambes gainées de jolis bas …
      vivent les jupons !

  9. Christina
    31 mars 2011 at 14 h 37 min

    Pas facile de se mettre au robe! Pourtant j’aimerais bien…Mais je ne me vois pas renoncer au pantalon!

  10. Daliloo
    29 mars 2011 at 15 h 22 min

    Oui mais bon, pour faire du sport, du bricolage ou tout un tas d’autres choses et bien je vote « pantalons » !
    Ah, et puis aussi faut pouvoir supporter les collants qui glissent et forment une sorte de poche/couche à l’entrejambe ! J’ai toujours détesté ça, alors oui je sais faut prendre la bonne taille et tout ça…mais les collants ça gratte et ça serre un peu parfois et c’est un peu étouffant de se sentir « collé » toute la journée !
    Ce n’est que l’avis d’une fille qui ne met JAMAIS de jupe ou de robe sauf en été par fortes chaleurs ! :)

  11. Tof
    15 mars 2011 at 9 h 11 min

    Y’a jamais rien de plus sexy qu’une femme en jupe.

    Si jamais vous avez qqch à demander, faites-le en jupe/robe !

    • lapeire
      9 décembre 2012 at 13 h 35 min

      Tout à fait d’accord ! si vous avez qqch à demander, faites-le en jupe/robe, que vous soyez femme ou homme, un homme soumis en jupe, que c’est sexy !!!

Répondre à lisa Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Fauteuses sur Hellocoton