Articles taggés ‘ art ’

#25-Ces révolutions qui n’en sont pas : la violence dans l’art

27 mai 2013
Par
#25-Ces révolutions qui n’en sont pas : la violence dans l’art

Récemment, on a trouvé que le dernier clip d’Indochine, réalisé par Xavier Dolan, était trop violent. Et qu’il fallait le censurer ou empêcher sa diffusion aux heures tout public. Bon. Éternel débat. Déjà relancé, il y a quelques années, par une chanson d’Orelsan – alors que celle de Colonel Reyel n’avait pas suscité un tel…

Continuer »

#13-La Fauteuse du mois : Madame Grès

19 février 2012
Par
#13-La Fauteuse du mois : Madame Grès

Hélas, elle a beau être estampillée vintage, ce n’est pas dans une friperie que vous risquez de croiser une de ses robes, mais plutôt dans les réserves du musée Galliera…. Véritables trésors venus des années 40, les drapés de Madame Grès ont marqué l’histoire de la création, par leur précision impeccable, leur audace, leur élégance…

Continuer »

#8- Van Gogh et L’asile de Saint-Paul de Mausolé

15 septembre 2011
Par
#8- Van Gogh et L’asile de Saint-Paul de Mausolé

A la question : « Et toi qu’est-ce que tu as fait pendant les vacances ? » Répondez avec un air mystérieux et détaché : « Oh moi, je suis allé dans un hôpital psychiatrique ! » Effet garanti ! Ne vous inquiétez pas, nous ne sommes pas en train de vous vanter les mérites d’un internement…

Continuer »

#8- La Fauteuse du mois – Zelda Fitzgerald : Muse de la folie ou folie créatrice ?

15 septembre 2011
Par
#8- La Fauteuse du mois – Zelda Fitzgerald : Muse de la folie ou folie créatrice ?

Zelda Sayre Fitzgerald « Après Scott, son célèbre époux, Zelda Fitzgerald s’est éteinte hier à minuit, à l’âge de 47 ans. Elle a péri dans l’incendie de l’aile psychiatrique du Highland Hospital à Asheville, où elle était suivie depuis des années pour des troubles mentaux intermittents. […] Comme les huit autres patientes enfermées à ce dernier…

Continuer »

#4 Le poil dans l’art occidental : désir ou animalité ?

15 février 2011
Par
Nu, Amedeo Mogliani, 1917, Sammlung Gianni Mattioli

Dans l’art occidental, les poils féminins sont pendant longtemps demeurés invisibles. Déjà durant l’Antiquité, alors que les artistes s’autorisent à représenter Vénus, déesse de l’amour, absolument nue, elle demeure totalement dépourvue de la moindre pilosité. Parangon de la beauté, image même du désir, son corps est parfaitement lisse [1]. Les artistes introduisent alors une norme…

Continuer »

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Fauteuses sur Hellocoton